Q u i m p e r l é - N a r a

Q u i m p e r l é    -         N a r a

Principales activités économiques de Nara

  

Une pluviométrie faible (hors la saison d'hivernage) et une forte insolation expliquent une végétation de savane arbustive et un relief plat pourvu de quelques dépressions marécageuses qui constituent la ressource en eau de surface auprès de laquelle se situent les villages.

L'agriculture, essentiellement destinée à la consommation locale, est l'activité économique principale : elle est sujette aux aléas climatiques, aux attaques des prédateurs (invasion acridienne, oiseaux mange-mil...). Le maraîchage pratiqué par les groupements féminins, est présent dans tous les villages.

L'élevage, deuxième activité économique, bénéficie d'un environnement naturel adapté, malgré l'insuffisance des pluies qui en menace le développement. Le cheptel est composé de bovins, ovins, caprins, asins (notamment dans la traction animale), équins, quelques camelins.

L'aviculture traditionnelle est pratiquée par une frange importante de la population et la pisciculture, bien qu'activité secondaire peut participer à l'économie locale.  Les bonnes années, certains villages paient tous leurs impôts et taxes sur les produits de la pêche collective des mares.

Ville frontalière située sur plusieurs axes stratégiques, Nara est un carrefour d'échanges dont l'amélioration des routes permettra l'épanouissement. Le marché de Nara est le lieu de ravitaillement de toutes les populations. L'artisanat, riche et varié, et le tourisme constituent d'autres pistes de développement.

La ville de Nara abrite le Centre de Santé de Référence du Cercle, seule infrastructure sanitaire de toute la commune (certains villages sont à 45km du CSREF). Cette insuffisance manifeste de la couverture sanitaire pose le problème de l'accessibilité de la population aux soins.

Le taux de scolarisation à Nara compte parmi les plus bas du Mali. Pour le cercle de Nara (groupement de 11 communes dont Nara), il était de 35,32% (garçons et filles), 42,36% pour les garçons et 27% pour les filles en 2000. Néanmoins, la commune compte douze écoles de premier cycle, dont six à Nara, trois écoles de second cycle, toutes trois à Nara, trois Centres d'Education et de développement (CED) dans les villages, un Jardin d'enfants, six medersas second cycle, et cinq écoles communautaires dans des villages.

  



28/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi