Q u i m p e r l é - N a r a

Q u i m p e r l é    -         N a r a

Semaine Africaine : de 2007 à 2012

Semaine Africaine 2012

 

 

Samedi 31 mars à 21 h Salle du Coat-Kaër

L'humour en tête de la programmation de la Semaine Africaine avec pour invité Saïdou Abatcha.

Cet humoriste aime les mots, les bons mots. Prix Raymond Devos de l’humour , prix international de la presse et des téléspectateurs au festival international du rire à Rochefort en Belgique, prix au festival international du rire à Villars de Lans et bien d’autres distinctions en Suisse et au Canada...Ces prix ont récompensé la qualité des textes et des joutes linguistiques auxquelles Saidou Abatcha aime à se livrer sur scène.

Premier humoriste africain qui a su adapter l’humour de son continent au contexte culturel international. Conteur, comédien, humoriste, Saïdou Abatcha, originaire du Cameroun, a appris des anciens comment captiver son auditoire.

 

Tarifs : Guichet 15 € ; Location (office de tourisme) 13 € ;  Réduit  10 €. Gratuit pour les - de 12 ans.  

 


 Le Cinéma pendant la Semaine


Correspondances, Ciné Débat avec la réalisatrice

 

 

Documentaire franco-malien réalisé par Laurence Petit-Jouvet - 58 min - 2012

 

 

Jeudi 29 mars 2012 à 20 h 30 à la Bobine, rue Brémond d'Ars

Des femmes de la diaspora malienne, vivant à Montreuil en Seine-Saint-Denis, s’adressent dans une “lettre filmée” à une personne de leur choix, réelle ou imaginaire. Des femmes de Bamako et de Kayes au Mali s’en inspirent ensuite librement, pour réaliser à leur tour leur “lettre filmée”. Chacune était invitée à parler de son travail, chacune a saisi l’occasion pour dire ce qui est important pour elle. Toutes ont participé aux étapes successives de la fabrication de ces courts métrages, dans le cadre d’ateliers de création audiovisuelle en France et au Mali. L’ensemble forme un film qui enjambe les distances, fait résonner les voix qui expriment les passions, les frustrations, la force de ces femmes.

La projection était suivie d'un débat en présence de la réalisatrice.

 

 

Tarif unique : 5 €

 

 


Voici l'article paru dans Le Télégramme après la projection du film de Laurence Petit-Jouvet "Correspondances"

 

Le Télégramme du 31 mars 2012-1

Le Télégramme du 31 mars 2012-2

 

 


 

«Kinshasa Symphony»   Long-métrage allemand réalisé par Martin Baer  et  Claus Wischmann  .Documentaire  1 h 38     -    2011
Mardi 3 avril 2012 à 20 h 30 à la Bobine rue Brémond d'Ars

Dans l'obscurité totale, deux cents musiciens jouent la neuvième symphonie de Beethoven "L'hymne à la joie". Une panne de courant intervient quelques mesures avant l'achèvement du dernier mouvement mais pour le seul orchestre symphonique du Congo, ceci est le dernier de leurs soucis. En quinze ans d'existence, la formation de l'Orchestre Symphonique a survécu à deux coups d'état et une guerre civile. Heureusement, il y a la passion pour la musique et l'espoir d'un avenir meilleur.

Tarifs : Plein 6,70 € ;  Chlorofilm 4,30

 


 

Du mardi 27 mars au samedi 7 avril de 14 h 30à la salle du Présidial L'Afrique en Noir et Blanc

 

 

Exposition de peintures d'André Reboul et d'Eliezer Dinga                                       

 

 

Eliezer Dinga

 

 

Eliezer DINGA est né en 1963 de mère togolaise et de père congolais. Enfant, il passe le plus clair de son temps dans l’atelier de son père, peintre de renom au Congo. Sa propre aventure artistique commence en 1981 lorsqu’il est admis au concours d’entrée des Beaux-arts de Bas Congo à Brazzaville. De 1986 à 1989, il étudie la sculpture à l’académie des Beaux-arts de Kinshasa sous l’égide du célèbre Maître Lyolo sculpteur zaïrois. De retour à Brazzaville, il donne des cours d’arts plastiques et de peinture de 1990 à 1994 dans plusieurs établissements publics.

Il affectionne les tons ocre, les camaïeux, les rouges et les couleurs tertiaires, sa palette cependant n’est jamais figée mais en perpétuelle mutation. Le choix de supports tels que le carton, le ois, le contre-plaqué et divers autres matériaux de récupération, initialement lié à une contrainte financière, contribueront sciemment par la suite à donner cette empreinte intemporelle et si personnelle,
 
La traduction ou la lecture picturale de l’œuvre d’Eliezer se fait à travers un riche éventail de symboles, de signes et de talismans recueillis au fil des âges de l’humanité. 

 

 

André Reboul

 

André Reboul est un artiste autodidacte, il pose ses aplats en dehors des codes académiques au fil de ses rencontres et de ses voyages. Son œuvre est un biopic constitué d’hommages, un ADN créatif, politique et pulsionnel.
C’est une action intense qu’il met en scène, une peinture réactive, porte parole d’une réalité éprouvée. Je veux que mes toiles vivent. Elles sont libres d’évoluer, de créer leur histoire tout comme le spectateur construit sa propre expérience émotionnelle.
1m74 c’est la taille d’André Reboul et 23 ans, l’âge de son déclic artistique : une exposition de Jean Dubuffet au Palais des Papes à Avignon et la rencontre de sa Mona Lisa. Tout est là : un lieu emblématique, l’inspiration d’un artiste, une rencontre…

L’empreinte d’André Reboul c’est Rocco et ses frères soit un hommage à Visconti, une référence au film : Rocco e i suoi fratelli, un vécu en provenance directe du Burkina Faso, un carré d’1m74 de côté, fenêtre ouverte sur l’enfance des favelas et autres bidonvilles.

 


 

Les stages de la Semaine

 

 

Stage de bogolan et de batika avec Issaka Diakité

au Club House de Kerbertrand les vendredi 13 et samedi 14 avril de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 30

 

 

Issaka Diakité est originaire de Bobo Dioulasso au Burkina Faso où il retourne régulièrement. Peintre sur toile puis sur tissu (batik et bogolan).

 

Issaka travaille le bogolan de manière traditionnelle et moderne. Ses tissus sont préparés artisanalement avec une décoction de  feuilles de n'galaman et d'écorces de Néré qui contribue à fixer la couleur. Les motifs seront ensuite dessinés avec de l'argile, lavés, séchés, puis une nouvelle couche sera nécessaire pour forcer le trait.

Le batik est une technique de peinture sur tissu en réserve de cire (ou parafine). Son origine remonte à plusieurs siècles et serait issue de Java. Le tissu de coton est dessiné du motif final puis enduit de paraffine ou de cire. celle-ci permet de protéger le tissu de la teinture. L'artiste va préparer plusieurs bains de teintures de couleurs différentes. A chaque couleur  le motif  à teindre sera débarrassé de sa paraffine et le tissu trempé dans la teinture.


Prix :  30 € les 2 demi-journées. Matériel fourni.

 

Voici un article paru dans la presse locale pour relancer les inscriptions au stage de batik et bogolan :Ouest-France du 6 avril 2012

 


 

Au Coat-Kaër Stage de danse africaine avec Samba DIOP accompagné de deux percussionnistes

 

Dimanche 1er avril de 10h à 13h  et de 14 h 30 à 17 h 30

Tarifs : 30 € la demi-journée ; 50 € la journée 

 

 


 

Les articles relatifs à nos animations durant la Semaine Africaine 2012

 

Le Télégramme du 16 avril 2012

 

Ouest-France du 15 avril 2012

 

 

Ouest-France du 6 avril 2012

 

 

Le Télégramme du 2 avril 2012

 

 

Le Télégramme du 2 avril 2012- 1

 

 

Ouest-France du 2 avril 2012

 

Le Télégramme du 31 mars 2012-1

Le Télégramme du 31 mars 2012-2

 

 

Le Télégramme du 29 mars 2012 -2

 

 

Le Télégramme du 29 mars 2012

 

 

Ouest-France du 29 mars 2012

 

 

Ouest-France du 26 mars 2012-2

 

 

Ouest-France du 26 mars2012-1

 

 

 

Ouest-France du 24 mars 2012

 

 

Le Télégramme du 21 mars 2012


Ouest-France du 20 mars 2012

 

 

Voici l'annonce de la Semaine Africaine dans l'agenda culturel de la Cocopaq.

 

 

 

Nous avons aussi cette année le soutien de la radio locale RadiOcéan 99.2 Mhz pour communiquer les évènements.

 



Déclaration du maire de Quimperlé quelques jours avant la Semaine Africaine
Dans un communiqué de presse, Monsieur Alain Pennec, maire de Quimperlé réagit aux évènements qui se déroulent au Mali.

 

Pour lire le communiqué de presse Ouest-France du 24 mars 2012.

 


Semaine Africaine 2011

 

 

Conférence-débat "Comprendre les enjeux au Sahel" animée par Gildas Le Bozec au cinéma La Bobine avec Tidiane  Diakité & Sonia Le Gouriellec

 

Jeudi 7 avril à 20 h 30

Les actions d'Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), la situation géographique de Nara,  la perméabilité de ses frontières avec la Mauritanie toute proche, rendent cette région plus difficile d'accès aux ressortissants étrangers. Les deux invités ont apporté leurs éclairages sur les enjeux au Sahel et ont répondu à nos questions. 

 

 

Tidiane Diakité

est né au Mali en 1944 dans une famille de paysans, il est aujourd'hui retraité de l'éducation nationale après un parcours difficile, passionnant et exemplaire. Titulaire d’un doctorat d'histoire moderne, professeur agrégé, il est aussi écrivain et a publié de nombreux ouvrages sur l'éducation, l'Afrique et le développement.

 

Sonia Le Gouriellec

Doctorante en Science Politique à l’Université Paris Descartes, chargée d'enseignement, elle a une très grande connaissance de l’Afrique Subsaharienne. Elle décrypte l’ensemble des enjeux géopolitiques et stratégiques des évènements qui secouent cette région du monde.

 

 

Plein tarif 7 €.  Etudiants, demandeurs d’emploi  5 €


 

Une exposition de photographies a eu lieu au Présidial du 5 au 16 avril, tous les jours de 14 h 30 à 19 h

La vie quotidienne à Nara

 A travers le regard des Quimperlois : portraits, habitats, agriculture…Les membres du Comité ont sélectionné leurs meilleurs clichés. Ils étaient proposés à la vente au prix de 50 €.  

Pendant toute la durée de l’exposition, vente d’artisanat malien.


Afrika United  à La Bobine
 

Mardi 12 avril à 20 h 30

En partenariat avec Chlorofilm, projection du film  réalisé  par Debs Gardner-Paterson. Avec Eriya Ndayambaje, Roger Nsengiyumva, Sanyu Joanita Kintu  1 h 25 - 2010 Comédie

"Africa United" raconte l’histoire extraordinaire de trois enfants rwandais qui tentent de réaliser le rêve de leur vie : assister à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde de Football 2010 à Johannesburg. Mais les problèmes commencent quand Fabrice, Dudu et Béatrice montent dans le mauvais bus et se retrouvent au Congo. Sans papiers, sans argent, ils sont amenés dans un camp d’enfants réfugiés...


Tarif unique : 4 ,40 €

 


Stages de Danses et Percussions africaines les samedi 9 et dimanche 10 avril  
avec Doudou N’Diaye Rose Junior à la salle du Coat-Kaër


Danseur chorégraphe, grand maître du Sabar en Europe, ancien élève de Mudra Afrique de Maurice Béjart. Il a fait le tour du monde avec son père DOUDOU N'DIAYE ROSE et a chorégraphié pour YOUSSOU N'DOUR.

 

2 séances de danses (2 h )et 2 séances de percussions (1 h 30 ) ont été programmées sur les 2 jours. Tarifs :   25 € la séance, 40 € 2 séances, 60 €  4 séances.

 

 

Pour découvrir le reportage photos réalisé par Malika, cliquez ICI 

 


Vous trouverez dans cette rubrique les articles parus sur le thème de la Semaine Africaine dans la presse locale et les magasines culturels du secteur.
Nous les remercions de leur soutien dans la communication de notre animation.

Sortir Ici

 

Ouest-France du 1er avril  Le Télégramme du 1er avril

 

Ouest-France du 5 avril   Le Télégramme du 5 avril partie 2 et partie 3

 

Ouest-France du 6 avril   Ouest-France du 7 avril   Ouest-France du 9 avril


Ouest-France du 11 avril   Le Télégramme du 11 avril

 

Le Télégramme du 12 avril   Le Télégrammme du 14 avril


 

Dans le cadre de la Semaine africaine, l’Espace culturel de Quimperlé a organisé un café littéraire sur le thème “Regards sur l’Afrique dans la littérature jeunesse” avec l’auteur Yves PINGUILLY de retour d’un de l’un de ses nombreux séjours au Mali et en République de Centrafrique.

Un voyage en littérature et en Afrique partagé avec Yves PINGUILLY, quelques représentants du comité de jumelage Quimperlé-Nara et des clients. Le Café littéraire était animé par la libraire Soazig Morisset.



 

Semaine africaine 2010

 

Grand Concert du 10ème Anniversaire

Le 27 mars à 20 h 30 à la salle des fêtes du Coat-Kaër,

 

 

 Les Espoirs de Coronthie  "Espoirs de Coronthie"

 

 Le Bagad Bro Kemperle  http://www.bagadbrokemperle.com/musique/

 

 

Et Tapata' percu http://tapatapercu.zic.fr/

 

 

 Première partie animée par le Bagad Bro Kemperle. Le comité de jumelage accueille une délégation et souhaite présenter aux Narois la culture bretonne à travers la musique.  Les sonneurs proposent de la musique traditionnelle, en passant par le Jazz et autres morceaux teintées par les musiques du Monde.

 

Les Espoirs de Coronthie sont un véritable phénomène en Guinée… S'appuyant sur les instruments et les sons de leur pays (balafon, kora, djembé, bolon, gongoma…), les artistes proposent un groove original dont le succès repose sur la qualité vocale des trois chanteurs.

 

 

Le groupe Tapata'percu d'Hennebont a été l'intermède entre les deux groupes.

 

Tarifs : plein 15 € sur place et 12 € en réservation (office de tourisme de Quimperlé), réduit : 8 € (à partir de 12 ans, étudiants, demandeurs d'emplois).  Gratuit – de 12 ans.

 


LES EXPOSITIONS

 

Quimperlé :  MALI, Femmes et Agriculture

Présidial, rue Brémond d'Ars du 24 mars au 3 avril de 14 h 30 à 19 h

 

 

Deux fonds photos qui se complètent. Le premier, du Musée de Bretagne, Mali au féminin. A travers  l'image de la femme africaine, nous  montre la mutation de la société malienne.

 

Le second, Paysans du Mali d'Angélique et Guy Bescond. Lors de nombreux séjours, ils ont photographié les paysans maliens dans leur quotidien.

 

 

Riec sur Bélon :  Regards croisés

Photos de Soizig Le Cras Pennober, peintures de Catherine L'Hostis

Espace Mélanie rue des Gentilhommes

 

Du 27 mars au 4 avril 2010 tous les jours (14 h 30 à 18 h)

 

Catherine L'HOSTIS expose depuis plusieurs années en Bretagne.Elle imagine des scénarios pour des albums d'enfants et depuis quatre ans, peint des portraits de femmes afro-européennes aux grands yeux de braise qui nous interrogent. 

 

 

 

Soazig  Le Cras a toujours été attirée par la photographie, mais c'est grâce à la rencontre de deux femmes qu'elle expose aujourd'hui (Véronique Brod, photographe, lui a ouvert « l'œil à la lumière » et lui a permis d'exposer ses premières photos. Catherine L'Hostis, rencontrée à Nara lors d'un voyage avec l'association).

 

 


LES FILMS DE LA SEMAINE 

 

En partenariat avec CHLOROFILM, l'association des cinéphiles,

 

London River réalisé par Rachid Bouchareb -2009

Avec Brenda Blethyn, Sotigui Kouyate, Sami Bouajila.

Vendredi 26 et lundi 29 mars à 20 h 30 à la Bobine


La rencontre, à Londres, d'Ousmane et Elisabeth, un musulman et une chrétienne...


 

Faat Kiné réalisé par Ousmane Sembene - 1999

Avec Venus Seye, Mame Ndoumbé 

projection suivie d'un débat

mardi 30 mars à 20 h 30 à la Bobine

 

Faat Kiné a été abandonnée par son mari avec ses deux enfants. Seule, elle va les élever et les mener au prix d'efforts courageux, jusqu'au baccalauréat.


Jeudis Voyageurs Soirée Concession Solidaire

Diaporama suivi d'un débat

Jeudi 1er avril  à 20 h 30 au Cinéma la Bobine

 

De février 2008 à février 2010, 5 groupes de jeunes ont découvert Nara et sa région avec l'association « La Concession Solidaire » tout en participant à des chantiers communs avec de jeunes maliens, en vue de construire un lieu d'hébergement destiné à accueillir du tourisme solidaire. Tarif unique 2,90 €


 

Vous trouverez dans cette rubrique les articles parus sur le thème de la Semaine Africaine dans la presse locale et les magasines culturels du secteur.

 
Le Télégramme du 20 mars 2010  Le Télégramme du 20 mars 2010 -2

Ouest-France du 18 mars 2010

Ouest-France du 22 mars 2010

Sortir Ici  L'agenda culturel de la Cocopaq

Ouest-France du 23 mars 2010
  Le Télégramme du 23 mars 2010

Ouest-France du 26 mars 2010  Le Télégramme du 26 mars 2010

Voici trois articles parus dans le Télégramme du 27 mars 2010


Ouest-France du 29 mars 2010   Le Télégramme du 29 mars 2010

Ouest-France du 1er avril : Le Mali s'invite à l'espace Mélanie
Ouest-France du 1er avril : Nara au  cinéma ce soir

 

 



 

Semaine africaine 2009

 

Samedi 28 mars à 21 h 30 au Coat-Kaër
Grande soirée d'ouverture concert avec l'ensemble vocal Ktéma suivi par

Théâtre Le destin du clandestin

 

Un homme jeune, face à son avenir. Il est Sénégalais. Il pourrait être Marocain, Kurde ou Colombien. Un choix très restreint : rester au pays et ne pas vivre ou partir au risque de périr.
Il part. Tente toutes les manières possibles de franchir les frontières des pays…


La chorale Ktema 1ère partie

 

50 à 60 choristes présents pour animer cette première partie de soirée d'ouverture de la Semaine Africaine.


L'ensemble vocal Ktêma est né en septembre 2000 au sein de l'école Municipale de Musique et de Danse d'Hennebont. Il est composé d'une grande majorité de chanteurs non lecteurs. Dès sa création, il a choisi de défendre le répertoire des «chants du monde». Il compte, aujourd'hui, un peu plus de 80 choristes.

Entrée concert et théâtre : 12 € plein tarif, 8 € tarif réduit.

 


Dimanche 29 mars à 17 h au Coat-Kaër
Conférence-débat animée par Gildas Le Bozec avec Serge Daniel, journaliste
à Radio France Internationale, auteur de  « Les routes clandestines »
 Avec la participation de Djimil Goudiaby, acteur de "Le destin du clandestin".
 
Serge Daniel, journaliste depuis quinze ans en Afrique pour Radio France Internationale (RFI) et l'Agence France Presse (AFP), a accompagné  les clandestins en se faisant passer pour l'un d'entre eux, grâce à ses origines béninoises.
Son livre : Les routes clandestines Editeur : Hachette -  2008


Mardi 31  Mars à 20 h 30 à la  Bobine
"Aide-toi, le ciel t'aidera" avec l'association Chlorofilm
Réalisation de François Dupeyron- 2007- Durée :1 h 32

Avec Felicite Wouassi, Claude Rich, Elisabeth Oppong 
Entrée : 6,70 € tarif plein, 4,30 € réduit


 

Exposition de peinture  d'Hervé Lelong au Présidial
Hervé le Long, peintre original, puise son inspiration dans la nature et dans ses rêves.
 


Du 6 au  8 avril de 9 h 30 à 12 h à Poulfang

 

Stage de cuisine africaine avec Hawa Tressard

 

Inscription à l'office de tourisme de Quimperlé, 45 place Saint Michel .

 

Coût : 10 € la matinée, repas inclus.


De nombreuses animations s'ajoutent à cette riche programmation


Les commerces quimperlois
aux couleurs du Mali,

Dédicace de Serge Daniel à la librairie
« Les mots voyageurs »,.

Les percussionnistes de l' association Tapata  (vous pouvez les découvrir sur leur blog http://tapata.musicblog.fr/) animeront le marché du dimanche matin autour des halles de 10 h à 12 h

Jeu de piste avec l'office de tourisme le mercredi 1er avril,  

Exposition de photos au centre hospitalier,

Exposition de peinture de Catherine L'Hostis au Café de la Place,
Démonstration de
poële économe sur le marché du vendredi place saint-Michel…

 

 


Jeudi 2 avril  à 20 h 30 à la Bobine «Maasaï, Terre interdite» 2007

 

Documentaire de 52' réalisé par Xavier Péron et Kristin Sellefyan.

 

 

 Film sélectionné pour le Festival International du Film des Droits de l'Homme 2007.

La projection sera suivie d'une conférence de Kenny Matampash, porte-parole du peuple maasaï et Xavier Péron.



 

 Semaine africaine 2008

 

Cette semaine africaine 2008 a été simplifiée en raison du démarrage du gros projet hydraulique et des voyages successifsà Nara.

 

Article de Ouest-France d'avril 2008



Semaine africaine 2007 du 24 au 31 mars

 

Stage de fabrication de bogolans du 2 au 6 avril

Durant toute la semaine les bogolans d'Abdel Kader Kéïta et de l'artisanat malien sont exposés au Présidial de 15 h à 19 h

  

Africa Trek, le lundi 26 mars 2007

Bertrand N'Zoutani, Musicien Conteur

Les Tréteaux du Niger le Samedi 31 mars 2007

Le stage de bogolan, du 2 au 6 avril

 



29/01/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi